Ingénieur sur l’étude des microplastiques présents dans les produits résiduaires organiques (pro) en France métropolitaine

Présentation du sujet :
Les plastiques sont présents partout, des ordinateurs à nos emballages d’aliments ainsi que dans les produits à usage unique (verres, assiettes, pailles…). Selon les usages des plastiques, leur collecte peut être faible et ils finissent dans l’environnement. Ces déchets non collectés contaminent les sols et les eaux. Les plastiques contenus dans les eaux proviennent pour leur grande majorité des milieux terrestres. Ils sont majoritairement issus des effluents des stations d’épurations, des plastiques non collectés contaminant les milieux naturels terrestres, des plastiques utilisés en agriculture (au sol, serre, couverture de cultures…) et des amendements organiques issus de déchets organiques : les produits organiques résiduaires (PRO). Afin d’améliorer les connaissances sur la présence de microplastiques dans les PRO, l’ADEME souhaite qu’une campagne de collecte et d’analyses des PRO soit conduite.

La mission se décompose en trois lots, et l’IRDL a en charge le lot 2 dont les objectifs sont les suivants :
– Extraire les microplastiques
– Analyser les caractéristiques physiques
– Publier les résultats scientifiques obtenus

Collaboration et conditions financières :
Le contrat sera établi par l’Université de Bretagne-Sud à compter du 1er février 2021 pour une durée de 22 mois.
Le salaire mensuel brut sera d’environ 2000 €.

Présentation du Laboratoire :
Le travail académique sera mené à l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (UMR CNRS 6027) principalement sur le site de Lorient (https://www-ng.irdl.fr/).
Des séjours et des échanges très réguliers avec les autres partenaires du projet sont à prévoir.

Profil du candidat :
Le candidat devra présenter des compétences en PRO, pédologie, éventuellement en polymères/plastiques, et en extraction des microplastiques. Une bonne connaissance des bonnes pratiques en laboratoire (biologie/chimie) est nécessaire. Un bon niveau en rédaction de rapport et bonne pratique de l’anglais sont également souhaitables.
Le candidat devra être en mesure de se déplacer. Permis B et véhicule obligatoires.

Contact et renseignements :
Dr Mikaël Kedzierski E-mail : mikael.kedzierski@univ-ubs.fr
Merci d’envoyer, par voie électronique, un CV complet et une lettre de motivation à l’adresse électronique mentionnée ci-dessus. Une lettre de recommandation est vivement conseillée.

L’offre au format PDF

Ingénieur en conception mécanique

Environnement
L’Institut de Recherche Dupuy de Lôme est une Unité Mixte de Recherche du CNRS. Il comporte plusieurs tutelles : ENSTA Bretagne, Université Bretagne Occidentale, ENIB Brest et Université Bretagne Sud qui est la tutelle porteuse.
L’IRDL est le laboratoire référent des systèmes mécaniques marins en France. Il fédère les activités de recherches en sciences pour l’ingénieur en région Bretagne autour de la mécanique des matériaux et des structures. Fort d’environ 300 membres, il est structuré en 5 pôles thématiques de recherches (PTR) basés à Lorient, Vannes, Pontivy et Brest ; ainsi que d’un pôle administratif au sein duquel les gestionnaires de chacune des tutelles interagissent. Le poste est basé à l’IRDL à Lorient, au sein du centre de recherche Christian Huygens.
La personne recrutée travaillera dans le PTR 3, « Structures, fluides et interactions », plus particulièrement au sein des équipes des projets « Expresso » et « AM2 project ». Ces projets collaboratifs regroupent des partenaires académiques et industriels, dans le domaine de l’électrification des véhicules et de l’électronique pour EXPRESSo et de l’assemblage multi-matériaux dans le domaine de l’automobile pour AM2. La contribution de l’IRDL porte en particulier sur la conception mécanique virtuelle d’un nouveau Leadframe ainsi que sur le développement d’une démarche d’éco-production du Leadframe et sur la caractérisation des méthodes d’assemblage par déformation plastique.

MISSION PRINCIPALE
Dans le cadre des projets collaboratifs, sous la responsabilité hiérarchique de la responsable du pôle thématique de recherche, et en relation avec deux ingénieurs d’études, la personne recrutée devra concevoir des dispositifs mécaniques spécifiques instrumentés, afin d’étudier à l’échelle du laboratoire les phénomènes de mise en forme et d’assemblage. La personne recrutée assurera la conception originale de dispositifs, en concertation avec les chercheurs impliqués, la mise en plans, le suivi de la réalisation des pièces, la réception et la mise en marche des dispositifs, la réalisation des essais dans le cadre des projets. De plus, elle rédigera des rapports de synthèse sur les résultats obtenus.

Activités principales
• Conception originale de dispositifs mécaniques
• Réalisation des modèles numériques et mises en plans CAO avec SolidWorks
• Suivi de la réalisation des dispositifs (en sous-traitance)
• Réception et mise en marche des dispositifs
• Réalisation des essais
• Échanger et transférer les données avec la responsable des projets
• Rédaction de rapports de synthèse, avec images, courbes et analyse des résultats
• Préparation des données des essais à partager avec les partenaires du projet, en respectant des formats imposés
• Participation à des missions ponctuelles d’intérêt collectif, comme le rangement du hall d’essais

COMPETENCES REQUISES :

Compétences principales :
• Dessin industriel (connaissance générale)
• Principes et Méthodes de Contrôle (notion de base)
• Mécanique (connaissance approfondie)
• Utiliser les logiciels spécifiques au domaine (CAO)
• Calculs de résistance des matériaux (notion de base)
• Techniques de construction mécanique (connaissance générale)
• Matériaux, caractéristiques et propriétés d’usage (connaissance générale)
• Langue anglaise : A2 à B1 (cadre européen commun de référence pour les langues)

Compétences opérationnelles :
• Utiliser les outils bureautiques, Windows et un peu Linux
• Rédiger des notes techniques
• Utiliser les logiciels spécifiques au domaine
• Transmettre des connaissances
• Appliquer les règles d’hygiène et de sécurité

Compétences comportementales :
• Rigueur / Fiabilité / Ponctualité
• Réactivité
• Capacité d’adaptation
• Sens relationnel
• Sens de l’organisation
• Être vigilant.e à la communication entre partenaires

Niveau de recrutement
La personne recrutée devra être titulaire d’un master en Génie mécanique et avoir une première expérience significative. Elle sera positionnée en catégorie A, d’après la grille de salaire de l’Université Bretagne Sud.

Salaire proposé : à partir de 25 k€ brut annuel selon expérience

Recrutement à partir du 1er janvier 2021, pour une durée de 1 an, reconductible. Période d’essais de 1 mois, renouvelable.

Contact : Sandrine Thuillier, sandrine.thuillier@univ-ubs.fr

L’offre au format PDF

Ingénieur(e) d’étude Thermicien(ne)

 

Recrutement Ingénieur(e) d’étude Thermicien(ne)

 

Emploi : CDD de 18 mois à compter de début 2020

Recrutement : Dossier (CV et lettre de motivation)

Poste : Ingénieur d’études Institut de Recherche Dupuy de Lôme

Localisation du poste : Pôle de Recherche procédés Thermiques et Systèmes énergétiques,

Centre de recherches Christian Huygens. Rue de Saint Maudé –  BP 92116, 56321 Lorient Cedex

 

Contexte du recrutement : participation à la réalisation d’un projet de Recherche et Développement en collaboration avec deux entreprises : « Conception et Optimisation d’un Système de Récupération et de Stockage de la chaleur pour le Bâtiment »

 

Définition de l’emploi

En relation avec des enseignants chercheurs du laboratoire les tâches associées à ce poste sont les suivantes : 

– Mise en place et analyse du fonctionnement d’un prototype en laboratoire

– Modélisation multi-physique et simulation numérique des transferts thermiques

– Dimensionnement et optimisation des paramètres opératoires du système de stockage

– Mise en place et réalisation d’expérimentations dans des conditions climatiques réelles à l’échelle de bâtiments : instrumentation, analyse et exploitation des mesures

– Simulation Thermique Dynamique du comportement énergétique global des bâtiments suivis

 

Le candidat devra avoir des compétences dans les domaines suivants :

–        Instrumentation : : capteurs, centrale de mesure, labview,…

–        Caractérisation et modélisation numérique des phénomènes de transfert thermique.

–        Une bonne connaissance de logiciels dédiés à la simulation de systèmes (Matlab,TRNSYS,…)

 

–        – Autonomie, prises d’initiatives, capacités d’organisation et de travailler en équipe

–        Grande rigueur scientifique, bonne organisation de son travail, sérieux-se

 

 Niveau de formation : Bac + 5 dans le domaine « Thermique-Energétique »

 

Si le poste vous intéresse, prendre contact et transmettre votre CV.

 

Contact : Patrick GLOUANNEC
Pôle Thématique de Recherche « Systèmes Energétiques et Procédés Thermiques »

Tél.: (33).02.97.87.45.11

Patrick.glouannec@univ-ubs.fr

Recrutement Ingénieur(e) d’étude Thermicien(ne)

Emploi : CDD de 16 mois à compter de juillet ou 17 aout 2020

Recrutement : Dossier (CV et lettre de motivation)

Poste : Ingénieur d’études Institut de Recherche Dupuy de Lôme

Localisation du poste : Pôle de Recherche procédés Thermiques et Systèmes énergétiques, Centre de recherches Christiann Huyggens. Rue de Saint Maudé –  BP 92116, 56321 Lorient Cedex

Contexte du recrutement : participation à la réalisation d’un projet de Recherche et Développement en collaboration avec deux entreprises : « Conception et Optimisation d’un Système de Récupération et de Stockage de la chaleur pour le Bâtiment »

Définition de l’emploi

En relation avec des enseignants chercheurs du laboratoire les tâches associées à ce poste sont les suivantes :

– Mise en place et analyse du fonctionnement d’un prototype en laboratoire
– Modélisation multi-physique et simulation numérique des transferts thermiques
– Dimensionnement et optimisation des paramètres opératoires du système de stockage
– Mise en place et réalisation d’expérimentations dans des conditions climatiques réelles à l’échelle de bâtiments : instrumentation, analyse et exploitation des mesures
– Simulation Thermique Dynamique du comportement énergétique global des bâtiments suivis

Le candidat devra avoir des compétences dans les domaines suivants :

  • Instrumentation : : capteurs, centrale de mesure, labview,…
  • Caractérisation et modélisation numérique des phénomènes de transfert thermique.
  • Une bonne connaissance de logiciels dédiés à la simulation de systèmes (Matlab,TRNSYS,…)
  • – Autonomie, prises d’initiatives, capacités d’organisation et de travailler en équipe
  • Grande rigueur scientifique, bonne organisation de son travail, sérieux-se

Niveau de formation : Bac + 5 dans le domaine « Thermique-Energétique »

Si le poste vous intéresse, prendre contact et transmettre votre CV.

Contact : Patrick GLOUANNEC
Pôle Thématique de Recherche « Systèmes Energétiques et Procédés Thermiques »
Tél.: 02.97.87.45.11 ou 07.60.86.43.04
Patrick.glouannec@univ-ubs.fr

2 years position at ENSTA Bretagne – Project Windkeeper

Partnership Description

ENSTA Bretagne is a French engineering school that graduates general engineers in Naval and O shore Architecture (among other specializations). Research activities are carried out in collaboration with Institut de Recherche Dupuis de Lôme (CNRS UMR 6027). Since 2016, ENSTA Bretagne is one of the two academical partners of the project Windkeeper that is supported by ADEME (Agence de Developpement et de la Maîtrise de l’Energie).
The project Windkeeper aims at designing and building a SWATH for maintenance of O shore Wind Turbines. CNIM is the industrial partner that designs and builds the SWATH.
In the frame of this project, ENSTA Bretagne is developing tools for the hull shape optimization. The recruited fellow will work on this thematics.

Position Description

The position is o ffered to Doctors and possibly to Master’s graduates (depending on his/her academical background). The objectives of the research work are:
1. audit the experimental data concerning SWATH,
2. validate the seakeeping codes that will be used for SWATH,
3. design a numerical tool connecting the geometry and the computation seakeeping softwares,
4. analyze the sensitivity of the hydrodynamical characteristics with geometrical parameters,
5. build a meta-model for SWATH hydrodynamic performances.

ENSTA Bretagne is looking for a highly motivated candidate eager to develop numerical tools in the eld of hull ship optimization. The essential required quali cations, skills and experience are

  • a strong background in mechanical or marine engineering, naval hydrodynamics and numerical analysis, 
  • an ability to write high level scienti c reports and publications.

Applications from applicants holding an MSc or MEng in a relevant field with appropriate experience might be considered.

Supervision

The (post-doctoral) fellow will be employed by ENSTA Bretagne. He/She will be supervised by :

  •  Pierre-Michel Guilcher : researcher specialist of Naval Architecture and CFD for Naval Hydro-dynamic applications,
    (pierre-michel.guilcher@ensta-bretagne.fr)
  •  Matthieu Sacher : researcher specialist of optimization and meta-modelling for fluid-structure systems
    (matthieu.sacher@ensta-bretagne.fr)
Practical Information

Expected starting date : September or October 2020
Duration : 2 years contract
Final date for applications : August 31, 2020.
Please send your CV and cover letter to the following email address : yves-marie.scolan@ensta-bretagne.fr
Offer position

OFFRE de post-doctorat : l’emploi d’algorithmes d’apprentissage automatique pour déterminer les comportements de différents matériaux élastomères

English version below

Le contexte d’emploi :

Au sein de l’équipe projet ALGoRITHM, vous participerez à lancer une nouvelle thématique de recherche à l’IRDL, basée sur l’utilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique pour la mécanique des matériaux. Le projet renforce une collaboration existante entre l’Institut de Recherche Dupuy de Lome (IRDL) et l’équipe Imagerie Quantitative en Mécanique des Matériaux (IQ2M) de l’Institut de Physique de Rennes (IPR) sur l’identification de paramètres de lois de comportement. Cette collaboration porte sur la prédiction du comportement des matériaux élastomères, avec pour objectif d’identifier des modèles de comportement de plus en plus complexes. S’agissant de ces matériaux, les grandes déformations, l’accommodation, la viscosité, la déformation rémanente, l’anisotropie induite, la cristallisation sous tension et le vieillissement figurent parmi les phénomènes les plus impactants.

Plusieurs travaux ont déjà été réalisés dans le cadre de cette collaboration afin de proposer des algorithmes dits intelligents pour réaliser des procédures d’identification inverse de lois de comportement hyperélastiques. Les résultats prometteurs obtenus nous permettent aujourd’hui d’envisager dans le projet ALGoRITHM l’emploi de ces algorithmes d’apprentissage automatique pour déterminer les comportements de différents matériaux élastomères.

Le profil recherché :

Spécialisé.e en informatique de par sa thèse de doctorat, et dans le domaine de l’apprentissage automatique en particulier, la personne recrutée doit avoir quelques connaissances en mécanique des matériaux et/ou en chimie des matériaux. Un profil d’ingénieur généraliste, avec une spécialité doctorale en apprentissage automatique serait très apprécié.

Rigoureux.se, travailleur.se, organisé.e, le.la candidat.e recruté.e s’intégrera simultanément aux deux équipes de recherche intégrées, à savoir l’IRDL et l’équipe IQ2M de l’IPR.

Bien que basé.e à Lorient, la personne recrutée aura quelques déplacements à prévoir à l’Institut de Physique de Rennes pour organiser des réunions de travail, mais aussi pour réaliser des essais de caractérisation.

Impératif : La personne recrutée doit avoir soutenu sa thèse depuis moins de 3 ans, et avoir passé au minimum 18 mois à l’étranger entre le 17 mai 2017 et le 1er septembre 2020.

Salaire net : 1936€ nets/mois. Début du projet prévu en janvier 2021. Contrat de 2 ans

 Personnes référentes :

Noëlie DI CESARE       Maître de conférences (IRDL)               noelie.di-cesare@univ-ubs.fr

Jean-Benoit LE CAM    Professeur des Universités (IPR)          jean-benoit.lecam@univ-rennes1.fr

Plus d’informations sur le poste :

Descriptif de l’offre de post-doctorat pour le projet ALGORITHM

OFFRE d’ingénieur.e en caractérisation du comportement mécanique des matériaux

English version below

Le poste proposé : Dans le cadre du projet Expresso, sous la responsabilité hiérarchique de la responsable du pôle thématique de recherche « Structures, Fluides et Interactions », et en relation avec deux ingénieurs d’études, la personne recrutée devra réaliser des essais instrumentés de caractérisation du comportement mécanique avec utilisation de mesure de champs (système Aramis, essais de traction, cisaillement simple, expansion biaxiale, essais d’adhésion …). La personne recrutée assurera la préparation des éprouvettes, réalisera les essais ainsi que le post-traitement et l’analyse des résultats. De plus, elle rédigera des rapports de synthèse sur les résultats obtenus.

Plus d’infos sur le poste : offre d’emploi d’ ingénieur.e mécanique projet EXPRESSO

Informations importantes : La personne recrutée devra être titulaire d’un master en Génie mécanique/Mécanique des matériaux et avoir une première expérience significative.

Salaire proposé : à partir de 25 k€ brut annuel selon expérience

Recrutement à partir de novembre 2020, pour une durée de 1 an, reconductible. Période d’essais de 1 mois, renouvelable.

Contact : Sandrine Thuillier, responsable du pôle thématique de recherche « Structures, fluides et interactions » et responsable du projet EXPRESSo pour l’IRDL : sandrine.thuillier@univ-ubs.fr

 

English version :

Employement :Within the framework of the Expresso project, under the hierarchical responsibility of the head of the division research theme « Structures, Fluids and Interactions », and in relation to two design engineers, the person recruited will have to carry out instrumented tests for characterising mechanical behaviour with the use of field measurements (Aramis system, tensile tests, single shear, biaxial expansion, tests, etc.) of membership …). The person recruited will prepare the specimens, carry out the tests as follows as well as post-processing and analysis of the results. In addition, it will write synthesis reports on the results obtained.

More info about the job : job offer (french document)  mechanical engineer for EXPRESSO project

Important information : The person recruited must hold a Master’s degree in Mechanical Engineering / Materials Mechanics, and have a significant first experience.

Suggested salary: from 25 k€ gross per year depending on experience.

Recruitment from November 2020, for a period of 1 year, renewable. Trial period of 1 month, renewable.

Contact: Sandrine Thuillier, head of the « Structures, fluids and interactions » and head of the EXPRESSo project for IRDL: sandrine.thuillier@univ-ubs.fr

OFFRE d’ingénieur.e sur l’étude de la (bio)dégradabilité dans les sols de matériaux de la filière légumière

Durée : 3 ans
À POURVOIR AU 01/01/2021

Présentation du sujet :

En filière légumière, la diversification des espèces cultivées et leur répartition dans la surface parcellaire (densité de semis ou plantation très variable selon les espèces) compliquent la mécanisation du désherbage. Afin de réduire le recours au désherbage manuel et aux herbicides, les films de paillage composés de polyéthylène sont depuis longtemps utilisés par les maraîchers. Une alternative à l’utilisation de ces films existe avec le développement du marché des films biodégradables. En fin de culture, ces films sont directement broyés avec les résidus de culture et enfouis sur place.
Après plusieurs années de cycle filmage/broyage par les producteurs de légumes utilisateurs, de nombreux fragments plastiques sont retrouvés dans les sols et de nombreuses questions sont désormais soulevées par les professionnels : les films sont-ils réellement biodégradables ? Quelles proportions de plastiques retrouve-t-on dans les sols ? Quels sont les impacts de l’enfouissement répété de ces films sur l’environnement et les cultures ? Combien de temps dure le phénomène de (bio)dégradation dans nos sols ? Le projet BIOMALEG vise à répondre à ces questions en s’appuyant sur 20 ans d’expérimentations de films de paillage à la Station Expérimentale de Bretagne-Sud (Chambres d’agriculture de Bretagne).
Les objectifs de BIOMALEG sont la mise au point d’une méthode d’extraction et d’analyse des microplastiques présents dans les sols, ainsi que l’évaluation de l’écotoxicité de l’enfouissement répété de paillages biodégradables, étudiée à travers une série d’indicateurs des sols (vers de terre, nématodes, plantes, etc.).

Collaboration et conditions financières :

Le projet BIOMALEG a été retenu dans le cadre de l’AAP Graine 2019 organisé par l’ADEME. Le contrat sera établi par l’Université de Bretagne-Sud à compter du 1er janvier 2021 pour une durée de 3 ans. Le salaire mensuel brut sera d’environ 2000 €.

Présentation du Laboratoire :

Le travail académique sera mené à l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (UMR CNRS 6027) sur le site de Lorient. Des séjours et des échanges très réguliers sont à prévoir à la Station Expérimentale de Bretagne-Sud située à Auray.

Profil du candidat :

Le candidat devra présenter des compétences en polymères/plastiques, dégradation, sols et extraction. Une bonne connaissance sur les techniques conventionnelles de caractérisation (microscopie, spectroscopie, etc.) est exigée.
Le candidat devra être en mesure de se déplacer. Permis B et véhicule obligatoires.

Contact et renseignements :

Prof. Stéphane BRUZAUD
E-mail : stephane.bruzaud@univ-ubs.fr
Page web : http://people.irdl.fr/stephane-bruzaud/
Merci d’envoyer, par voie électronique, un CV complet et une lettre de motivation à l’adresse électronique mentionnée ci-dessus. Une lettre de recommandation est vivement conseillée.

L’annonce de l’offre d’emploi.

Post-doctorat : Fissuration des interfaces collées

Domaine de recherche : Mécanique, Matériaux, Adhésion/collage, Mécanique expérimentale

Présentation du sujet : COCOA / Comportement des interfaces collées épaisses
Le collage structural est aujourd’hui reconnu comme une alternative performante aux méthodes traditionnelles d’assemblage telles que le rivetage, le boulonnage ou encore le soudage. En effet, sa mise en oeuvre permet souvent à iso-performances mécaniques d’obtenir des allégements et réductions de coût de mise en oeuvre significatifs. La conception des liaisons structurales collées repose encore souvent sur des outils de dimensionnement sommaires fondés sur des résultats d’essais normalisés. Pour améliorer la description du comportement des assemblages, des modélisations plus sophistiquées basées sur la thermodynamique des milieux continus sont aujourd’hui développées mais qui restent encore numériquement couteuses. Des approches fondées sur la mécanique de la rupture et/ou des approches cohésives offrent un compromis intéressant entre précision et coût de modélisation. L’impossibilité des approches cohésives à prendre en compte l’épaisseur de l’adhésif ou encore la non proportionnalité du chargement mécanique reste une lacune importante qu’il faut combler. Le projet COCOA mené en coopération avec le LAMIH (Valencienne) et le CETIM ambitionne de mettre en place des outils théoriques/numériques et expérimentaux pour lever ces verrous scientifiques.
Au sein du laboratoire IRDL à l’ENSTA Bretagne, le candidat aura en charge la conception et la mise en oeuvre d’un banc de test permettant de solliciter des d’interfaces collées sous sollicitations mixtes (GI,GII) non proportionnelle contrôlées. Une instrumentation adaptée sera mise en place pour observer la décohésion de l’interface adhésive et la déformation des substrats et/ou toute autre information permettant la proposition de modèle de comportement de l’interface incluant les effets d’épaisseur. Une modélisation cohésive enrichie sera utilisée qui pourra être identifiée et/ou validée à partir des résultats obtenus sur le banc d’essai.

Consortium : Le post-doctorant sera accueilli à l’ENSTA Bretagne, au laboratoire IRDL dans le cadre d’un projet collaboratif mené avec le LAMIH (Valencienne) et le CETIM (Saint Étienne) et financé par la région Bretagne ainsi que l’institut Carnot.

Profil du candidat : Le candidat doit démontrer des compétences solides dans le domaine de la mécanique expérimentale, l’instrumentation mécanique appliqué à la caractérisation des matériaux et structures (conception de dispositif d’essai, métrologie …). Des connaissances dans le domaine des matériaux composites, de la mécanique de la rupture et/ou le collage structural seront appréciés. Le recrutement est conditionné par un séjour de 18 mois à l’étranger lors des 36 derniers mois.

Durée : 2 ans  Salaire : environ 2000€ selon niveau d’expérience

Contact : Julien.jumel@ensta-bretagne.fr, Professeur ENSTA Bretagne
Envoyer CV et lettre de motivation à jour accompagné de tout document utile.

L’annonce en Français et English

Post-doctorant : Durabilités des réparations structurales collées

Domaine de recherche : Mécanique, Matériaux, Adhésion/collage, Mécanique expérimentale

Présentation du sujet : DURECO / durabilité des réparations structurales collées
Le collage structural est aujourd’hui reconnu comme une alternative performante aux méthodes traditionnelles d’assemblage telles que le rivetage, le boulonnage ou encore le soudage. En effet, sa mise en oeuvre permet souvent à iso-performances mécaniques d’obtenir des allégements et réductions de coût de mise en oeuvre significatifs. Ses limitations sont également bien connues. En particulier, en présence d’un environnement physico-chimique agressif (température élevée, humidité …) les interfaces collées voient leur résistance mécanique et leur durée de vie fortement diminuées. Ce problème est actuellement couvert par une politique de marge fondée sur des essais mécaniques réalisés après des vieillissements sévérisés et non des modèles physiques de comportement de l’interface adhésive. Le projet DURECO mené en coopération entre l’IRDL (ENSTA Bretagne, Brest) et l’ICA (ISAE, Toulouse) a pour ambition de mettre en place les outils expérimentaux et théoriques permettant de décrire la fissuration lente des interfaces adhésives soumises à des sollicitations de service stationnaires en environnement agressif. Ces outils seront ensuite appliqués pour décrire l’endommagement de réparations structurales collées en particulier sur pièces composites.
Au sein du laboratoire IRDL à l’ENSTA Bretagne, le candidat aura en charge la conception et la mise en oeuvre de bancs de test permettant de décrire la fissuration lente d’interfaces collées sous sollicitations mixtes (GI,GII) et environnement contrôlé. L’analyse mécanique de ces tests devra permettre la formulation de lois intrinsèques du comportement de l’interface employées pour proposer une démarche prédictive de la durée de vie des réparations collées mais également plus largement des assemblages structuraux collés.

Consortium : Le post-doctorant sera accueilli à l’ENSTA bretagne, au laboratoire IRDL dans le cadre d’un projet collaboratif mené avec l’institut Clément Ader, ISAE / supaéro et financé par l’AID (agence innovation défense).

Profil du candidat : Le candidat doit démontrer des compétences solides dans le domaine de la mécanique expérimentale, l’instrumentation mécanique appliqué à la caractérisation des matériaux et structures (conception de dispositif d’essai, métrologie …). Des connaissances dans le domaine des matériaux composites, de la mécanique de la rupture et/ou le collage structural seront appréciés.

Durée : 2 ans

Salaire : environ 2000€ selon niveau d’expérience

Contact : Julien.jumel@ensta-bretagne.fr, Professeur ENSTA Bretagne
Envoyer CV et lettre de motivation à jour accompagné de tout document utile.

L’offre en Français et English