ESBBC – Delphin Pantaloni – 3ème prix de la meilleure présentation flash

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. ESBBC – Delphin Pantaloni – 3ème prix de la meilleure présentation flash

L’école d’été européenne sur les composites biosourcés (ESBBC) est un événement unique en Europe pour les étudiants de master, les doctorants et les jeunes chercheurs travaillant sur les composites biosourcés qui souhaitent apprendre, échanger des expériences et des informations techniques sur ce domaine scientifique multidisciplinaire : https://events.femto-st.fr/ESBBC/

Cette première édition, qui s’est tenue du 06 au 08 juillet, a été organisée sous les auspices des projets européens SSUCHY, FLOWER, NETFIB et FiberNet et accueillie par l’Institut FEMTO-ST de l’Université de Franche-Comté à Besançon, France.

Pour rappel, le projet FLOWER est porté par l’IRDL, Université Bretagne Sud et financé par le programme Interreg VA France Manche) : https://flower-project.eu/

Toute l’équipe de l’IRDL adresse ses sincères félicitations à Delphin PANTALONI, doctorant, pour avoir remporté le 03ème prix de la meilleure présentation flash.

Le travail de recherche de Delphin consiste à étudier le potentiel de trois thermoplastiques biodégradable (PLA/PHAs/PBS) comme matrice potentiel pour composite à base de fibres de lin.
Cela permet idéalement d’obtenir un matériau léger et résistant tout en disposant d’une option de biodégradation de celui-ci en fin de vie.
Une première étude sur l’interface a permis de mettre en avant une bonne adhérence/compatibilité entre les fibres de lin et ces polymères.
Celle-ci étant équivalente voire meilleure que les thermoplastiques petro-sourcés utilisés actuellement dans l’industrie.
Ces composites ont ensuite été soumis à un vieillissement en milieu sévère (compost de jardin) afin de faire évoluer leur durabilité.
Deux mécanismes d’endommagement ont été observés, ayant différents impacts sur les propriétés mécaniques du composite.
Après 6 mois, le vieillissement subi par les composites biodégradables est comparable à celui subi par la référence industrielle après 6 mois de vieillissement.

Article précédent
Le confinement chamboule aussi les plastiques !

PARTAGER

A LIRE ÉGALEMENT

Menu
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux