Post-doctorat : Fissuration des interfaces collées

  1. Accueil
  2. Non classé
  3. Post-doctorat : Fissuration des interfaces collées

Domaine de recherche : Mécanique, Matériaux, Adhésion/collage, Mécanique expérimentale
Présentation du sujet : COCOA / Comportement des interfaces collées épaisses
Le collage structural est aujourd’hui reconnu comme une alternative performante aux méthodes traditionnelles d’assemblage telles que le rivetage, le boulonnage ou encore le soudage. En effet, sa mise en oeuvre permet souvent à iso-performances mécaniques d’obtenir des allégements et réductions de coût de mise en oeuvre significatifs. La conception des liaisons structurales collées repose encore souvent sur des outils de dimensionnement sommaires fondés sur des résultats d’essais normalisés. Pour améliorer la description du comportement des assemblages, des modélisations plus sophistiquées basées sur la thermodynamique des milieux continus sont aujourd’hui développées mais qui restent encore numériquement couteuses. Des approches fondées sur la mécanique de la rupture et/ou des approches cohésives offrent un compromis intéressant entre précision et coût de modélisation. L’impossibilité des approches cohésives à prendre en compte l’épaisseur de l’adhésif ou encore la non proportionnalité du chargement mécanique reste une lacune importante qu’il faut combler. Le projet COCOA mené en coopération avec le LAMIH (Valencienne) et le CETIM ambitionne de mettre en place des outils théoriques/numériques et expérimentaux pour lever ces verrous scientifiques.
Au sein du laboratoire IRDL à l’ENSTA Bretagne, le candidat aura en charge la conception et la mise en oeuvre d’un banc de test permettant de solliciter des d’interfaces collées sous sollicitations mixtes (GI,GII) non proportionnelle contrôlées. Une instrumentation adaptée sera mise en place pour observer la décohésion de l’interface adhésive et la déformation des substrats et/ou toute autre information permettant la proposition de modèle de comportement de l’interface incluant les effets d’épaisseur. Une modélisation cohésive enrichie sera utilisée qui pourra être identifiée et/ou validée à partir des résultats obtenus sur le banc d’essai.
Consortium : Le post-doctorant sera accueilli à l’ENSTA Bretagne, au laboratoire IRDL dans le cadre d’un projet collaboratif mené avec le LAMIH (Valencienne) et le CETIM (Saint Étienne) et financé par la région Bretagne ainsi que l’institut Carnot.
Profil du candidat : Le candidat doit démontrer des compétences solides dans le domaine de la mécanique expérimentale, l’instrumentation mécanique appliqué à la caractérisation des matériaux et structures (conception de dispositif d’essai, métrologie …). Des connaissances dans le domaine des matériaux composites, de la mécanique de la rupture et/ou le collage structural seront appréciés. Le recrutement est conditionné par un séjour de 18 mois à l’étranger lors des 36 derniers mois.
Durée : 2 ans  Salaire : environ 2000€ selon niveau d’expérience
Contact : Julien.jumel@ensta-bretagne.fr, Professeur ENSTA Bretagne
Envoyer CV et lettre de motivation à jour accompagné de tout document utile.
L’annonce en Français et English

Article précédent
Post-doctorant : Durabilités des réparations structurales collées
Article suivant
OFFRE d'ingénieur.e sur l'étude de la (bio)dégradabilité dans les sols de matériaux de la filière légumière

PARTAGER

A LIRE ÉGALEMENT

Menu
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux